weblogUpdates.ping Taneak Jang, Rejang Land, Tanah Rejang http://rejang-lebong.blogspot.com Taneak Jang, Rejang land, Tanah Rejang: Le Chat Marbré Pardofelis marmorata (Martin, 1837)

Le Chat Marbré Pardofelis marmorata (Martin, 1837)

·

Artikel ini di muat untuk mengenalkan fauna langkah penghuni Taman Nasional Kerinci Seblat.


Plus proche du lion qu'on ne le croît...

Ce petit félin très mal connu vit principalement dans les forêts humides d'Asie du Sud-Est. Malgré sa taille de chat domestique, il est un cousin des grands félins, et en particulier du tigre. En effet, bien qu'il possède de nombreuses caractéristiques des petits félins, les études chromosomiques l'ont apparenté au tigre.
L'évolution du chat marbré au cours des millénaires précédants a été peu étudiée et elle reste assez mystérieuse. Pendant quelques années, on l'a même apparenté au manul.
Les autorités scientifiques l'ont classé dans la famille des grands félins (Pantherinae) mais dans un genre à part entière Pardofelis dont il est le seul représentant jusqu'à présent.

Dénomination:

Ancien nom scientifique : Felis marmorata

Le chat marbré à travers les langues
Anglais Marbled cat
Allemand Marmorkatze
Espagnol Gato Jaspeado
Italien Gatto Marmorizzato
Bengali Marbal biral
Chinois Xia yunbao
Shih mao
Shiban mao
Indonésien Kucing batu
Birman Kyaung tha lin
Thaï แมวลายหินอ่อน
Maew laey hin on


Description :

Apparence : ce petit chat a une fourrure de couleur sable (brun-rouge à gris jaunâtre). L'intérieur des cuisses, le ventre et la poitrine sont plus clairs. Chat Marbré en colère A partir des épaules jusqu'à la base de la queue, de larges taches brunes cerclées de noir apparaissent. Ces tâches ressemblent à celles des panthères nébuleuses.

Sur les pattes, la queue et la tête, de nombreuses taches noires recouvrent le pelage et peuvent se rejoindre formant ainsi des rayures étroites. On observe deux rayures caractéristiques sur le haut du crâne, près des oreilles ainsi qu'une ligne très longue le long du dos.

Les oreilles sont arrondies. Le revers est noir avec une tache blanche au milieu. Les yeux ont des pupilles rondes, l'iris est brun.
La fourrure est douce et épaisse. La queue, très longue, est tachetée à la base et annelée au bout. Les pattes sont larges et souples.

>>Photo ci-contre : vous pouvez observer les deux types de taches du chat marbré (les marbrures sur le dos et les taches sur les pattes) ainsi que les rayures faciales. On voit aussi très bien les taches sur les oreilles, les yeux et la fourrure hirsute.
>>Photo du haut : la première photo montre aussi les deux types de taches et surtout la queue phénoménale du chat marbré.


Longueur de la tête et du corps
: de 46 à 62 cm.
Longueur de la queue : de 35 à 55 cm.
Hauteur au garrot : autour des 28cm .
Longueur des oreilles : 5 cm (femelle capturée voir plus bas).
Longueur des canines : 1 cm (femelle capturée voir plus bas).

Poids
: de 2 à 5 kg.
Remarques :
  • La longue queue du chat marbré sert de balancier lorsqu'il va dans les arbres. La largeur de ses pattes est aussi un atout pour chasser dans les arbres.

  • Les canines du chat marbré sont longues par rapport à sa taille. C'est un autre caractère qu'il partage avec la panthère nébuleuse.

    À ne pas confondre avec :
  • la panthère nébuleuse : ses taches sont identiques, la queue est longue elle-aussi et elle vit dans les arbres. Néanmoins, elle est plus grande que le chat marbré.
  • le chat-léopard du Bengale : il a la même taille que le chat marbré et a le même habitat. Mais il ne possède pas une queue très longue et les marbrures du chat marbré.

  • Sous-espèces et répartition :

    Aire de répartition du chat marbré
    ©Fauves du Monde

    Répartition : Les territoires du chat marbré s'étendent de l'est du Népal à la Malaisie. On peut en trouver en Thaïlande, au Viet Nam, au Myanmar (ex-Birmanie), au Laos, au Cambodge, à l'extrème sud-ouest de la Chine et au sud du Bouthan. Ils occupent aussi les îles de Sumatra et de Bornéo. Néanmoins, les observations sont très rares :
  • une seule observation récente au Népal,
  • quelques rapports en Chine : ils indiquent la présence du chat marbré dans les provinces du Yunnan et du Guangxi ;
  • des photos prises par des caméras automatiques en Thaïlande, dans le Sanctuaire de faune de Huay Kha Khaeng (photo de gauche, ©Jeremy Holden ) et dans le Sanctuaire de Lanjak Entimau en Malaisie (photo du milieu) ;
  • quelques photos d'un couple prises le 19 janvier 2002 dans le sanctuaire de faune de Phu Khieo en Thaïlande (photo de droite, © Narong Suwannarong) .
  • Photo prise en septembre 2003 Photo prise en janvier 2002
    Ce manque d'information (la dernière étude sur le chat marbré date de 2001) ne permet pas d'établir une carte de répartition précise.

    Sous-espèces : Il existe deux sous-espèces de chat marbré.
    (1)Pardofelis marmorata marmorata : chat marbré de référence. On le trouve dans le sud-est de l'Asie Tropicale.
    (2)Pardofelis marmorata charltoni : on le trouve au Népal.
    Aucune autre information n'a pu être trouvée.
    Comme toujours, les numéros entre parenthèses correspondent à ceux sur la carte.


    Chat Marbré

    Mode de vie :

    Habitat : le chat marbré vit principalement dans les forêts tropicales humides mais il a aussi été observé dans les forêts secondaires et dans les clairières.
    Structure sociale : solitaire.
    Taille du Territoire : une étude faite sur un chat marbré femelle a révélé un territoire couvrant environ 5,8 km2.
    Comportement : on sait peu de chose à propos de son comportement. Arboricole, c'est un grimpeur agile grâce à sa queue qui lui sert de balancier. Le chat marbré est essentiellement nocturne.
    Alimentation
    : oiseaux principalement, rats, écureuils. Peut-être des lézards et des grenouilles.

    Longévité : 12 ans en captivité.


    Vieille femelle endormie>>Photo de gauche : couchée sur ce drap, le chat marbré femelle endormie qui a été "utilisée" lors d'une étude sur les petits chats d'Asie du Sud-Est.
    Menée par Lon Grassman de février 1999 à mars 2003, l'étude porte sur quatre espèces de félins (Panthère nébuleuse, chat-léopard du bengale, chat marbré et chat doré d'Asie ) en Thaïlande, au Sanctuaire de la faune de Phu Khieo.
    Le but de l'étude est de connaître les déplacements de ces petits fauves, la superficie et le chevauchement des territoires ainsi que leurs proies. En second lieu, l'étude portait sur les données chimiques des animaux capturés ainsi que sur l'identification de leurs ectoparasites (tiques, puces, etc.).
    Les colliers emetteurs, les caméras automatiques et l'analyse des matières fécales ont permis de réaliser cette étude.
    Un seul chat marbré a pu être capturé et malheureusement il a perdu sa balise émettrice au bout d'un mois. Peu d'informations ont pu être collectées.

    Reproduction:

    Saison de reproduction : aucune
    Gestation : 81 jours
    Nombre de jeunes par portée : 1 à 4 chatons (observations faites en captivité)
    Aspect des petits : Ils naissent aveugles et couverts de poils. Leur fourrure comporte de larges taches sur le dos et les flancs. Ils sont plus foncés que les adultes. Les marbrures n'apparaissent qu'à l'âge de six semaines.
    Poids à la naissance : 100-115g
    Ouverture des yeux : 14 jours
    Age d'émancipation : inconnu
    Maturité sexuelle: 21 mois pour les males et les femelles (observations faites en captivité)

    Conservation de l'espèce :

    Effectifs à l'état sauvage : inconnu
    Effectifs en captivité : moins de 10 individus. Seuls deux parcs zoologiques en possèdent : le parc zoologique d'Agrate en Italie et le zoo de Chonburi en Thaïlande.
    Remarque :
  • Le chat marbré a toujours été rare en captivité. C'est en 1885 que le Jardin Zoologique de Londres obtient le premier chat marbré en captivité. Après la mort de celui-ci, il fallut attendre 1931 avant que des spécimens de Bornéo puisse être envoyé à Londres par M. Frost. Aux Etats-Unis, il y eu un spécimen en 1910 au Zoo de Washington, un couple au zoo de Saint-Louis en 1937. Le couple appartenant au Zoo de San Diego, provenant de l'île de Sumatra, ne supporta pas le voyage : la femelle mourrut moins d'une semaine après sa venue dans l'établissement et la mâle quelques mois plus tard... L'Histoire continue comme ça pendant plusieurs années, rythmée par les décès des rares spécimens que les Zoos obtenaient. Résultat : en 1971, seuls quatre individus vivaient dans les zoos (deux mâles, deux femelles).


  • Chat marbré Tendance : effectifs en baisse.
    Mis en danger par :
  • La déforestation : la disparition de son habitat est la principale cause de son déclin. De plus, il ne supporte pas que l'homme perturbe son territoire.
  • Le braconnage local serait peut-être un cause de disparition mais il est rare de trouver le chat marbré dans les marchés d'animaux d'Asie du Sud-est.

  • Remarque :
  • On ne sait pas si le chat marbré est réellement en danger ou pas. En effet, on en rencontre peu. Mais est-ce du à une grande rareté ou au fait que le chat marbré est un animal discret, petit et nocturne ?

  • Protection :
  • CITES : Annexe I
  • UICN: classé comme Vulnérable (VU) en 2002.
  • Législation Européenne : Annexe A
  • Sa chasse est interdite au Bengladesh, au Cambodge, en Chine (au Yunnan seulement), en Inde, en Indonésie, en Malaisie, au Myanmar (ex-Birmanie), au Népal et en Thaïlande.
  • Sa chasse est réglementée au Laos et à Singapour.



  • AVIS:
    Devant la rareté des informations disponibles à propos de ce félin (comportement, répartition), toutes observations sur le chat marbré doivent être rapportées au Cat Specialist Group ou à toute autre personne ou association spécialiste des félins.

    reference:
    http://fauvesdumonde.free.fr/c_marbre/c_marbre.php







    0 comments:

    Rejang Land Pal

    Support by